L’équipe technique
 
Emmanuel LABOUEBE

7e Dan

DEJEPS

Voir en bas de page pour plus de détails.

Denis SCHWOB

2e Dan

DIF

Trésorier

Adrien TSCHIEMBER

4e Dan

DIF

Frédéric GODEFROY

1e Dan

DIF

Chantal ROHRBACH

Animatrice Gymnastique & Professeur de Pilates

Secrétaire

L’équipe Administrative
Dimitri AUER

Président

Alexandre TSCHIEMBER

Communication

Frédérique MUTH

Vice Présidente

Francine AUER
Vice secrétaire
Dominique BACH
Logistique
A propos d’Emmanuel Labouèbe

Le 11 janvier 2019 à Paris, Emmanuel LABOUEBE a réussi l’examen national du Haut-Grade de 7ème dan de karaté avec la mention « Très bien ».

 Il accède ainsi au cercle restreint des 7ème dan nationaux dont 5 seulement résident désormais en Alsace.

Devant un jury composé de 9ème dan français et japonais, Emmanuel LABOUEBE a dû démontrer sa maîtrise du karaté au vu de son expérience dans la technique et le combat.
Puis il a procédé à sa soutenance de thèse, illustrée par de multiples exemples « percutants » à l’appui et dont le sujet était : « Réflexions pratiques sur la progression physique et l’évolution mentale en Karaté ».

Après avoir été durant 15 ans réalisateur de films d’entreprise en région parisienne et en Alsace, il exerce maintenant la profession de chargé de communication auprès de la Fédération Française du Bénévolat Associatif (FFBA) et de l’ Association de Soins et d’Aides de Mulhouse et Environs (ASAME). En parallèle, il  enseigne en qualité de professionnel le karaté, la self-défense, la gymnastique japonaise et la photographie dans cinq structures différentes, soit un engagement de 12 à 16 heures d’entraînements et de cours chaque semaine.

Défenseur inlassable des valeurs morales prônées par le karaté et visant l’épanouissement des personnes à qui il enseigne, E. L. reste un technicien reconnu et un pédagogue apprécié dans les instances nationales du karaté. Repoussant toujours plus loin les applications pratiques du Karaté, il conserve un enthousiasme de débutant, dans sa quête de la pureté technique.

Il développe une vision éducative et éthique dans le sens où il est convaincu que le Karaté-do doit permettre à l’être humain qui le désire, d’évoluer, de se réaliser à travers un exercice physique et mental concret, parfois éprouvant, mais qui au-delà, cherche à améliorer la connaissance de soi, de son  comportement et de ses relations avec autrui.

Ses projets sur le moyen terme ? Encore perfectionner sa pratique et ses connaissances et toujours mieux les transmettre afin de faire réussir les autres.

CV martial d’Emmanuel Labouèbe

 Ceinture noire 1er dan en 1975

Ceinture noire 5éme dan en 2002

Ceinture noire 6ème dan en 2010

Ceinture noire 7ème dan en 2019

Compétiteur en kata et combat de 1976 à 1984 en Ligue d’Alsace : finaliste individuel en catégorie junior puis seniors chaque année.

Instructeur Fédéral en 1983

Diplôme d’État BEES 1er degré en 1986

Diplôme d’État DEJEPS en 2010

Enseignant de karaté dans 3 clubs du Haut-Rhin : Altkirch depuis1985 (entre 50 et 65 membres), Dannemarie depuis 1998 (entre 50 et 70 membres) ; Saint-Louis depuis 1995 (entre 50 et 70 membres).

90 ceintures noires formées, du 1er dan au 6ème dan.

Juré d’examen des grades pour le Haut-Rhin depuis 1984

Juré d’examen des grades pour la Zone Inter-Départementale Haut-Rhin/Bas-Rhin depuis 1984

Membre de la Commission des Grades du Grand EST entre 2003 et 2013

Juge technique de Ligue entre 1989 et 2010

Médaillé Jeunesse et Sports en 1992

– Depuis 1998, professeur de gymnastique coronarienne dans l’association des anciens coronariens. Moyenne de 25 participants par cours ; 60 adhérents.

Emmanuel Labouebe a posé également les bases d’une gymnastique à partir de mouvements empruntés ou dérivés du karaté pour entretenir l’effort cardiaque des participants.

– Depuis 2000, il est également éducateur sportif pour le Pôle de diabétologie des hôpitaux d’Altkirch-Mulhouse.  Une gymnastique dérivée des mouvements du karaté y est proposée. Comme l’effort peut être plus soutenu pour les diabétiques, la pratique se fait en partie avec un élastique. Certains pratiquants s’inscrivent au karaté au fil du temps. Moyenne de 20 participants par cours ; 50 inscrits dans l’activité corporelle et une fourchette d’âges de 35 à 70 ans.

L’Association a été labellisée Sport et Santé en 2015 par l’Agence Régionale de Santé et la Direction Régionale Jeunesse, Sport et de la Cohésion Sociale et a noué une convention avec le Réseau Sud Alsace dans le cadre du plan « Activité Physique Bien Être ».

– De 2003 à 2006, mise en place d’un programme semestriel de découverte du karaté dans un centre d’aide par le travail pour les adolescents en échec scolaire ou en désinsertion sociale ; L’accent est mis, au travers des exercices classiques, sur les valeurs de respect, contrôle de soi et courage. Certains des participants ont été s’inscrire dans un club de karaté.